Home

Alors que celle-ci encombre nos portes-monnaies, boites à lettres et e-mails, la biennale de design de Saint-Etienne recèle plusieurs réflexions autour de la facture.

Murmur Study, une installation artistique par Christopher Baker, attire l’attention sur le « smart talk » produit par les réseaux sociaux pour les imprimer sur des rouleaux de papiers. Une alerte sur le caractère éphémère et jetable des nouveaux médias, mais aussi sur toute la production de signes dont les factures font partie. Qui (re)garde encore ses factures?

Le projet Refact par Userstudio propose de transformer les factures reçues sous format pdf, en règle générale de simples listes de chiffres, en de beaux graphiques interactifs. Un exercice de data-visualisation qui permet de s’approprier ces données, d’en extraire des informations exploitables et utiles pour l’usager.

Dans les lauréats de l’EDF sustainability challenge, un autre projet de data-visualisation. Le concept Billie, imaginé par les étudiants de Swinburne University of Technology, transforme la facture d’électricité en outil d’aide à mieux consommer son énergie.

Take away data, projet par Marta polenghi et Kristina Sandqvist, ENSCI les ateliers, intègre sur le rouleau papier de caisse des informations personnalisées : historique d’achat, conseils de santé et autres alertes sur d’éventuels excès liés à notre consommation. Un exercice qui laisse entrevoir les nombreux possibles lorsqu’on puise dans le big data, le croisement de bases de données.

Une réflexion sur “La facture, plus facile, plus sexy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s