Home

Le concept de la maison empathique, développé par Matali Crasset à la Biennale du design de Saint Etienne, repose sur l’exploitation des nano-énergies. Par exemple, notre corps émet de l’énergie : du mouvement, du rayonnement, de l’évaporation, de la convection. Pourquoi ne pas exploiter cette énergie et réduire ainsi le recours à l’électricité? Ainsi la couverture du lit pourrait emmagasiner la chaleur du corps et ainsi alimenter le lampe-réveil du matin, les micro-mouvements du corps à notre bureau pourraient produire bien suffisamment pour faire fonctionner les outils de bureautique. A la lecture de toutes ces possibilités, on se demande bien pourquoi toute cette énergie que nous générons au quotidien reste encore inutilisée!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s