Home

Crea-conference est le grand rendez-vous annuel de la créativité. 250 personnes venant de partout dans le monde et de tous horizons partagent leur enthousiasme, leurs techniques d’animation créative et d’innovation, dans le cadre balnéaire de Sestri Levante. Un programme extrêmement riche qui s’étale sur 4 jours, du matin à tard dans la nuit (voire plus) – les choix ont été difficiles, impossible de tout faire. Voici quelques temps forts.

Au centre des programmes se trouve le modèle CPS Thinking Skills, qui développe une approche créative sur 4 grandes phases et aptitudes: la clarification, la production d’idées, le développement des solutions et leur implémentation. J’ai pour ma part pu approfondir cette dernière étape de mise en œuvre, guidée par les excellents animateurs Diane Houle Rutherford et  Sylvain Matte. Trop souvent, le processus créatif s’arrête au mieux à la formulation des meilleures solutions avec leurs forces, faiblesses et options ou au pire à la sélection  d’idées coups de coeur. Ce qui donne bien peu de chances aux idées pour aboutir. Le principe consiste donc à explorer ce et ceux qui pourraient faire échouer ou favoriser la mise en place d’une solution et à construire un plan d’action opérationnel. On touche ici à la gestion des risques et à des approches plus « politiques », comme par exemple influencer les bonnes personnes. Il était intéressant de noter dans cette étape qui s’approchant de la gestion de projet par son côté méthodique avec de nombreux tableaux et grilles, que la dynamique créative de divergence et convergence est d’un grand secours!

Des modules plus légers ont suivi avec notamment l’exploration d’un magnifique labyrinthe sur la plage, invitant à l’introspection. Le sociologue Olivier Michelet, a témoigné de expérience au coeur de « Burning Man », événement d’extrême liberté et d’autonomie qui a lieu tous les ans dans le désert du Nevada. Il s’en est inspiré pour proposer un rituel immersif, outil bien efficace pour instaurer un climat créatif. La consultante Anne Weber nous a initié à la réalisation de Chindogu, objets qui répondent à une problématique pointue mais qui finissent par être absurdes et inutiles. Avec Donna Milani Luther, directrice d’une école Montesoris à Inli, nous avons parcouru les rues de Sestri carnet de croquis à la main à la recherche de ce qui attire notre oeil, notre curiosité, nos préférences et comment les exploiter dans un processus créatif. Un grand merci aussi à ceux qui m’ont suivi dans le détournement de Pinterest comme outil de créativité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s