Home

Rotterdam est un laboratoire d’idées pour ceux qui s’intéressent à l’architecture ou au retail. Une ville qui connait depuis quelques années une transformation radicale, avec des constructions signées Norman Foster, Renzo Piano ou Rem Koolhaas. Premier port jusqu’en 2002 supplanté depuis par Shanghai et Singapour, c’est un carrefour du commerce, aucunement une destination touristique. Rotterdam cultive pourtant un côté précurseur de la modernité. C’est ici que sont apparues les premiers grattes-ciels, les premières rues piétonnes en dédiées aux shopping en Europe. Cette longueur d’avance est toujours actuelle au vu des récentes et futures réalisations. Voici quelques traits marquants de la ville, qui sont autant de signes avant-garde à intégrer dans vos réflexions d’aménagement d’espaces.

Des espaces généreux et insolites: ce qui frappe c’est le sentiment d’espace dans la ville, à l’intérieur comme à l’extérieur. Ici on voit les choses en grand et haut, avec un sens du volume et des formes originales. De nombreuses tours ont ainsi un décroché en porte-à-faux, véritable signature de la ville. D’autres explorent des formes inédites comme les célèbres Kubus. Ces espaces aérés et variés invitent à l’exploration, d’autant plus que tout ce fait facilement à pied ou vélo. 

De l’anecdote cosy: l’ultramoderne, souvent standardisé et impersonnel est systématiquement contrebalancé à Rotterdam par l’introduction d’objets uniques, chinés, recyclés. Des zones hétéroclites proposent autant d’ambiances différentes. La librairie Donner, installée dans le vaste hall d’une ancienne banque, marque les différentes sections par la mise en scène d’objets chinés. Dans le café Huiskamer de la toute nouvelle Gare centrale vous pouvez vous installer sur des pupitres d’écolier, dans le canapé devant la télé ou vous plonger dans de la littérature. L’objectif est clair, faire en sorte que les clients restent aussi longtemps que possible.

De l’art en xxl: de nombreuses sculptures monumentales d’art contemporain parsèment la ville, apportant personnalité et une certaine tension dramatique aux espaces publiques. Rotterdam compenserait ainsi son manque d’architecture historique par des oeuvres artistiques, souvent contestés mais qui ne laissent pas indifférents. Ce sont d’autant de symboles de la ville qui façonnent un lien émotionnel avec l’espace. Ainsi la populaire place Schouwburgplein arbore quatre lampadaires articulés de 35 mètres, qui rappellent les grues du port. Ceux-ci accompagnent les événements de la place avec l’ambiance lumineuse adéquate. D’ici fin 2014 sera inauguré le Markthal, marché couvert par une bâtiment en forme de d’arche abritant logements et commerces. L’intérieur de cet édifice aux proportions insolites est recouvert d’une fresque de Arno Coenen, plus grande oeuvre d’art jamais réalisée à ce jour aux Pays-Bas.

Rotterdam mérite un voyage d’études. N’hésitez pas à me solliciter pour un retailtour ou l’accompagnement sur mesure. contact@pollenconsulting.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s