Home

Plus intelligent, plus complexe, le marché du bâtiment et de l’équipement de la maison s’accompagne d’un discours technocentré peu séduisant pour les non initiés. Identifiées sur le salon spécialisé BAU de Munich, voici quelques alternatives pour rendre cette technicité plus « humaine ».

Des interfaces plus conviviales qui se rapprochent de celles d’un smartphone, comme la station domotique chez Gira. Le système de gestion des portes Winkhaus se base également sur une application smartphone pour configurer simplement de façon sécurisée et à distance chaque clé. La vidéo ci-dessous explique le concept et ses applications pratiques en termes d’usages.

Des matériaux plus « chaleureux », comme le linoléum, particulièrement visible cette année sur le salon. D’origine naturelle (huile de lin) il répond à la tendance naturalité et authenticité. Un peu oublié depuis son invention en 1863, il revient en force dans les revêtements de sols et plus surprenant, en tant qu’élément d’habillage des interrupteurs (Gira). Le liège continue à communiquer sur sa capacité à répondre idéalement aux exigences sensorielles. Sur le stand Amorim Cork les visiteurs sont invités à comparer les propriétés de chaleur, acoustique et confort de Corktex, revêtement de surface développé par ce spécialiste du bouchon liège.

Je milite longtemps pour qu’on apporte plus de soins aux plafonds, qui se résument souvent à des modules techniques standardisés. Sur ce même constat, Durlum s’est spécialisée dans l’esthétique des plafonds en métal intégrant la lumière. Une approche intéressante de leur concept consiste notamment à intégrer la lumière artificielle en accord avec la lumière naturelle (en support, en la renforçant, en la remplaçant progressivement).

Selon la personne en charge des relations presse, le fabricant de moquettes Milliken n’a plus rien à prouver en termes de qualité, de développement durable et autres arguments techniques. Les prescripteurs comme les usagers finaux s’attendent à être surpris sur des aspects plus émotionnels des collections présentées. Suite à un séjours de trois mois dans les pays nordiques, Claire Kimble, designer interne a rapporté des photos, mémoires, histoires qui ont inspiré une collection « Nordic stories ». Une petite brochure raconte son voyage et impressions. « Il faut pouvoir laisser du temps aux designers pour qu’il puisse apporter des histoires fortes, ce qui est souvent difficile à faire passer dans des grands groupes ».

Convivialité des interfaces, matériaux plus sensoriels/naturels, esthétique et storytelling, voici des approches à développer pour que les utilisateurs puissent « aimer » les environnements technologiques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s