Home

Parmi les thématiques exposées au dernier Paris Healthcare Week, l’optimisation du parcours comme le bien-être du patient tenaient une place de choix. Les conférences étaient passionnantes et notamment le retour d’expérience de l’Ehpad Résidence du Golf de Wasquehal, éclairant. Confronté comme tant d’autres structures à accueillir plus de résidents avec la même équipe, le réaménagement des locaux exigeait de repenser la qualité de vie et la coordination soin/hôtellerie en profondeur. Pour cela l’équipe a mis en place des réunions « EHPAD de demain » en suivant la méthode Metaplan. A partir du recueil des besoins des résidents, du personnel et des membres du conseil de vie sociale, cinq axes stratégiques ont été posés (se sentir chez soi, restauration, animation, sommeil et soin). D’abord réticent à tout changement, le personnel a été invité à se glisser dans la peau du résident à l’aide de jeux de rôle (comment aimeriez-vous être accueilli lorsque vous aurez 80 ans). Ces exercices ont permis de revoir certaines règles, qui certes, optimisaient la gestion par le personnel mais qui réduisaient considérablement la liberté du patient. Par exemple le nombre de tableau à accrocher aux murs était limité, pour éviter la multiplication des trous, alors que les résidents aiment s’entourer de photos et souvenirs à profusion. Souvent il suffit de peu de choses : par exemple pour se sentir chez soi, une sonnette est plébiscitée. Une fois entrés en empathie avec les résidents, le personnel pouvait bien plus facilement imaginer et s’impliquer dans des solutions améliorant la qualité de vie.

Tout en n’oubliant pas que cette qualité de vie doit en priorité passer par l’humain, l’emploi de nouvelles technologies et un bon design ne sont pas à négliger. Côté technologie, le salon accueillait un robot social, ici Cutii pour faciliter le maintient à domicile et un lit connecté Emfitqs pour gérer au plus précis sa qualité de sommeil. Televic healthcare présentait un dispositif destiné aux chambres et qui intègre le plan de soin de chaque patient. Concrètement chaque membre de personnel s’identifie sur cette tablette pour voir afficher les différentes tâches qui lui sont attribuées pour ce patient. Une procédure qui ne s’adresse pas qu’aux infirmières mais à l’ensemble du personnel dont les contributions sont rarement consignées et qui pourtant ont un impact sur la santé et le bien-être. On ne reste pas indifférent devant certains meubles, c’est le cas avec le meuble de fouille, au multiples tiroirs colorés, conçu par Evidences pour générer des effets bénéfiques auprès des personnes atteintes de troubles neurocognitifs. L’équipe de designers internes est particulièrement prolifique dans la conception d’un cadre où il fait bien vieillir.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s