Home

Digitalisation, connexion, data ou IA, le secteur du bâtiment n’aura pas échappé à ces leviers d’innovation, comme le témoignent les quelques exemples butinés sur le dernier salon batimat.

On connaissait déjà le système de domotique de Velux, permettant d’automatiser l’ouverture des fenêtres selon des scénarios programmables. En s’associant avec la start-up Netatmo, Velux franchit un pas de plus en régulant ouverture des fenêtres, stores et volets pour maintenir un climat sain dans l’habitat. Des capteurs surveillent le niveau de CO2, l’humidité et la température à l’intérieur de la maison et commandent automatiquement l’ouverture et fermeture des fenêtres. Le système est également connecté à la météo locale pour piloter les stores et anticiper les répercussions de la météo sur l’atmosphère intérieure. L’avantage de ce système sur la méthode traditionnelle, qui consiste à ouvrir ses fenêtres soi-même pour aérer, est qu’il permet d’optimiser l’ouverture juste le temps de renouveler l’air sans risque de déperdition d’énergie superflue. Une garantie d’avoir un air sain, source de bien-être aux multiples répercussions sur le tonus ou le sommeil. Avec ces arguments qui répondent à des besoins bien réels, la domotique intelligente passe de statut de gadget à une application incontournable de la maison.

Le photovoltaïque évolue, fini le simple panneau solaire qui se greffe de façon inesthétique sur les bâtiments et place à l’intégration à la fois fonctionnelle et harmonieuse. Ainsi la solution Wysips Cameleon permet de créer des façades à la fois esthétiques et actives. Le verre feuilleté intègre les capteurs photovoltaïques tout en permettant l’impression de couleurs unies, de motifs standards ou à la demande, même des couleurs mates sont proposées. Le résultat est assez bluffant ; il faut regarder vraiment de près pour distinguer les stries caractéristiques des capteurs solaires. Le rendement serait même amélioré grâce à cette couche de couleur. Qu’il soit imprimé ou non, le verre actif permet de générer l’énergie de façon autonome, comme par exemple alimenter un store ou un volet ce qui évite les câblages. Une belle perspective pour d’autres fonctionnalités intelligentes à imaginer dans le bâtiment !

Qui se soucie de l’eau chaude que nous consommons ? Partant du constat que nous ne le savons pas et en conséquence chauffons de gros volumes de peur d’en manquer, les créateurs de Twido se sont attaqués à révolutionner le secteur du chauffe-eau électrique. Twido c’est une alternative intelligente et durable, un système multi-cubes qui ne chauffe que la quantité d’eau dont on a besoin. A l’aide d’une app connectée, les familles peuvent configurer, suivre et anticiper leurs consommation. Afin de disposer de l’eau chaude au plus près de là où on en a besoin, le chauffe-eau se fait aussi plus esthétique, s’intégrant au-dessus des toilettes, dans le mobilier de salle de bain ou se déclinant en un bel objet technologique. L’optimisation énergétique va de pair avec une valeur ajoutée  l’esthétique, de quoi engager une relation presque affective avec son chauffe-eau !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s