Home

Alors que le visuel a pris une importance capitale au détriment des autres sens, celui des sons suscite un intérêt grandissant. A commencer par les interfaces, avec la redécouverte de la commande par la voix, à nouveau désirable grâce à Google, Amazon, Apple et autres qui parient sur le succès des assistants vocaux domestiques. Notre rapport avec la technologie sera donc plus conversationnel, plus bavard, ce qui implique un environnement adapté pour garantir confort et intimité. Pensez aux lieux publics et bureaux en open-spaces ! Il est donc opportun d’imaginer des solutions équilibrant sonorités et silence. Un engouement qui se confirme à travers la visite des derniers salons. Voici quelques exemples inspirants.

 

L’interface son reste peu adapté aux espaces publics, les displays en magasins exploitent donc ce sens pour des événements limités et éphémères. L’exemple exposé par DS Smith sur le salon MPV2018 témoigne que le son, même dans un contexte ludique se maîtrise : on caresse, on garde le rythme ! Lors de la design week à Milan, AGC Glass expose une prouesse technologique : SoundScape, un verre spécial qui diffuse le son, comme un haut-parleur mais transparent. C’est magique et prouve que le son peut provenir désormais de toute surface et matière. Une propriété qui a été mise à profit par New’EE, avec un bandeau sonore qui s’insère dans tout mobilier. Ce dispositif permet de maîtriser la diffusion du son. Par exemple intégré dans un fauteuil ou dans la tête d’un lit, le bandeau assure que seul son occupant profite de la musique. Une application très attendue dans les hôpitaux et présentée avec succès lors de la Paris Healthcare week. La technologie disparait ou s’adoucit. Avec le projet Softwear, Google a collaboré avec la visionnaire Li Edelkoort pour imaginer un rapport plus sensoriel avec les objets connectés de la marque comme l’assistant vocal ou le casque de réalité augmentée. En les intégrant dans un mise en scène lifestyle, en les faisant figurer comme motifs sur les textiles, ce travail permet de démystifier ces objets technologiques. Ils acquièrent ainsi un statut d’objet du quotidien au même titre qu’une cruche ou un plaid et s’intègrent dans la vie familiale.  Le textile fait un retour en force dans nos intérieurs y compris publics, pour apporter un peu de chaleur et absorber le surplus de bruit, à l’image du Leaf Lamp Tree par Green Furniture Concept avec des feuilles en laine pure. D’autres techniques d’absorption de bruit voient le jour avec Silent Space, un dispositif repéré sur Vivatech, qui produit un son masquant les nuisances. Idéal en openspace pour préserver le confort et la confidentialité. Cette technique de masquage est également intégré dans le Diapason une application développée par la start-up Immersive Therapy destiné à apaiser les acouphènes chroniques.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s