Home

Nous assistons à une prise de conscience croissante des conséquences de notre société de consommation et de sa production de déchets sur l’environnement, la faune, la flore, la mer … Un procédé de moins en moins soutenable, de plus ces déchets passent en pures pertes, sans être valorisés. Car les filières de recyclages, pour peu qu’elles existent arrivent à saturation (pour mémoire, la Chine stoppe les importations de déchets). Jusqu’à présent les marques et distributeurs pouvaient reporter la responsabilité sur le consommateur – c’est recyclable à condition que le client fasse l’effort de tri. Un argument désormais révolu, la question clé étant désormais : comment réduire, voire éviter ces déchets à la source ? Une question qui invite tous les acteurs à repenser des process qui se sont installés progressivement poussés par des logiques d’optimisation et de logistique sans se soucier des déchets ainsi générés. Les exemples les plus frappants étant l’essor de l’e-commerce avec son corolaire d’emballages ou le film plastique qui permet de différencier les fruits et légumes bio du conventionnel dans les hypermarchés. Des pratiques aujourd’hui dénoncées avec force sur les réseaux sociaux notamment.

Dans ce contexte, quelles sont les solutions aujourd’hui proposées par les marques, les enseignes, les distributeurs ? J’ai eu la chance d’assister à un passionnant « tour du zéro déchet » organisé par MakeSense dans le 11e arrondissement parisien pour découvrir quelques pratiques émergentes. Ci-dessous quelques coups de cœurs. Merci à Rachel, Violette et Racela pour ces découvertes.

Chez PUR-etc on peut déjeuner sur place mais aussi emporter chez soi/au bureau des repas préparés dans de jolis bocaux consignés. Les repas hors domicile à emporter se sont multipliés, on le sait, les pratiques de déjeuner sont en pleine évolution. Ce mode de consommation engendre pourtant un surplus d’emballages. La consigne est une piste pouvant séuire les clients réceptif au message zéro déchets : pour qui rapporter le bocal est un soulagement comparé à la culpabilité de jeter.
Au Welcome Bio (qui fait partie du réseau Biocoop) on multiplie les propositions en vrac. Le rayon dédié à la cosmétique à faire soi-même a suscité beaucoup d’enthousiasme parmi les participant.e.s du tour.
Aujourd’hui Demain, concept store 100% végan et éco-socio-réspondable, soucieux d’aller bien au-delà d’une éthique du zéro déchet. Les jeans sont au-dessous de tout soupçon et présentés transgenderfriendly.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s